Exposition Hélène DEGHILAGE au CAMION, Roubaix, 2-24 février 2024

Note d’intention

« Je pratique une peinture figurative politique, s’inspirant des images de l’actualité, notamment de la question migratoire.

Je confronte ces représentations, inspirées de photographies choisies sur le net et recomposées sur la toile, à des textes choisis dans littérature économique : textes de penseurs classiques du libéralisme et de l’ultralibéralisme.

J’interroge la saturation médiatique des images d’actualité totalement déréalisées, neutralisées.

Je cherche par la matérialité de la peinture à redonner une certaine présence à ce flux d’images. Nourrie par l’étude des œuvres classiques de la peinture romantique, je tente renouveler une peinture d’histoire contemporaine.

En effet ces images de la migration sont pour moi au delà du drame, un signifiant des raisons pour lesquelles ces hommes et ces femmes quittent leurs terres. Elles évoquent aussi bien la guerre que les inégalités économiques. Mais elles sont aussi empreintes de l’espoir de ces hommes, de l‘énergie et du mouvement généré par leur foi en de jours meilleurs. Elles évoquent en creux les frontières insoutenables entre orient et occident et témoignent des dévastations engendrées par nos systèmes économiques.

Ces personnes sur la toile sont représentées hors contexte, sans mise en espace, figées entre deux mondes, piégées. Soucieuse de m’impliquer socialement et ce en complément de ma recherche picturale personnelle je développe depuis quelques années une pratique de peintures collectives inspirée par l’éducation populaire.


Hélène Deghilage, février 2024

Partagez cet article 👉